Train Paris Barcelone : en route pour la Catalogne !

Billets de train barcelone

Les premiers TGV qui relient Paris à Barcelone ont déja commencé à rouler, l’occasion pour leguichet.fr de présenter cette destination unique qui ajoute au TGV un peu de magie. Rarement une destination desservie par le train à grande vitesse aura autant représenté le dépaysement et la fête, tout en s’inscrivant dans ce qui fait la magie des voyages en TGV : des kilomètres avalés en quelques heures, et la sensation de se reveiller ailleurs après un club sandwich et une petite sieste. (même si le club-sandwich n’est déja plus d’actualité)

Barcelone en train : l’idée de week end par excellence

Barcelone rime avec dépaysement, vacances et fêtes, et n’a pas attendu le TGV pour être une destination de week end qu’on aime. Ce fut l’une des premières destinations des compagnies aériennes low cost, et Barcelone s’est rapidement vue inondée de touristes noctambules, accueillant notamment les désormais fameuses Stag Parties. Mais grâce au train, ce sont les lourdeurs du voyages en avion qui passent à la trappe, entre l’heure de RER, les deux heures d’avance à prévoir et les contrôles de sécurité (j’évite d’aborder le sujet critique du boarding pass facturé 100£ au malheureux qui a oublié de l’imprimer – petite attention Ryanair)

Barcelone une ville pas chère ?

C’est aussi ce qui fait le succès de cette ville : des hôtels abordables pour venir nombreux et des chupitos à 1 euro – il n’en faut parfois pas plus pour réussir son WE. Et lorsque le voyage aussi peut rentrer dans un budget serré, on frise carrément la perfection. Avec le TGV, les billets commencent à 59€ ; vous les trouverez même à 50€ sur leguichet.fr, puisque tous nos billets sont à moins de 50€.

Juste à temps pour le Barcelone Mobile World Congress

Et pour les technophiles parmi nous, Barcelone sera au coeur de l’actualité tout au long de la semaine prochaine, puisque la ville accueillera comme chaque année le Barcelone Mobile World Congress, grand-messe des technologies mobiles en tout genre. Le billet du salon est un peu cher, donc autant économiser sur le transport !

La SNCF met des livres dans ses trains

Transilien bonheur

Une bien belle opération s’est déroulée Lundi dans de nombreux trains transiliens : la SNCF avait déposé plus de 60 000 livres sur les sièges pour que les voyageurs puissent les lire pendant leur trajet.

Il ne s’agit pas de TGV ou de billet de train au meilleur prix, dont leguichet.fr a fait sa spécialité, mais d’un geste positif pour rendre le voyage plus agréable, même s’il s’agit d’un trajet quotidien dont beaucoup préféreraient se passer. Nous avons été très agréablement surpris par cette initiative, qui correspond parfaitement à ce que nous attendons d’un voyage en train : de l’évasion !

Bravo à la SNCF pour cette belle opération, qui nous motive plus que jamais à perdurer dans notre ligne éditoriale du TGV bonheur !

Hausse de la TVA et des prix des billets de train

Calcul de la TVA sur les bilelt de train

La TVA est passée de 7% à 10% en ce début d’année 2014, et l’intégralité de cette augmentation sera répercutée sur le prix des billets de train payés par les voyageurs. Mais comment faire pour éviter ce nouvel « impôt » ?

La hausse du prix des billets de train

SNCF n’aura donc pas été épargné : la hausse de la TVA concernera aussi les billets de train. Ainsi, après être passé de 5,5% à 7% fin 2011, les billets de train seront désormais taxés à 10%.

La polémique : fini le train, prenez vos voitures !

Des voix s’élèvent du coté de SNCF pour dénoncer ce qui est vécu comme un véritable « impôt » sur les titres de transport. Et Guillaume Pepy, le président de SNCF, de reprocher au gouvernement de favoriser la route au détriment du rail, ou de privilégier une activité comme le cinéma (qui verra effectivement le taux de TVA le concernant passer de 7 à 5,5%) au détriment de trains dont dépendent ces milliers de Français qui les utilisent quotidiennement.

Un impact moindre sur les billets les moins chers

Mais comment faire pour tirer son épingle du jeu ? Bon, nous n’allons pas vous donner d’astuce magique pour ne plus payer d’împot, mais attirons simplement votre attention sur le fait qu’une augmentation de 3% représentera 3€ sur un billet de 100€, et 60 centimes sur un billet à 20€. (calculé de tête !) D’ou une conclusion assez logique : achetez donc des billets moins chers ! Et pour ca… rien ne vaut leguichet.fr !

Au menu du wagon-bar TGV SNCF

Plat wagon bar SNCF TGV

Depuis le 3 Novembre dernier, la SNCF renouvelle le menu de ses fameuses voitures-bar, dont la réputation souffrait quelque peu depuis l’invention du « sandwich SNCF ». D’ici un mois, tous les TGV proposeront aux voyageurs de nouvelles salades, sandwichs, croissants et autres douceurs.

Le grand retour de la qualité dans le TGV

C’est le retour des produits de marque : Daily Monop’, Illy, Angelina (« Oui, c’est une grande marque de chocolat chaud, fondée en 1903″). Mais il sera surtout possible de dejeuner comme au restaurant, en prenant un menu entrée+plat+dessert à 20,90€. Comme au restaurant !

A la carte des voitures 4 et 14 il y a :

Des salades, des soupes, des fruits frais, du café, du chocolat chaud, des snacks, des produits avec ou sans gluten, des produits bio, des produits régionaux (canelés, calissons d’Aix, pain d’épices), un menu enfant avec une surprise, le fameux plateau repas haut de gamme concocté en partenariat avec Paul, des gourmandises Michel & Augustin, des… la carte est disponible plus bas !

Le train pas cher ou le wagon bar ?

Le train pas cher ou le wagon bar : dilemme insoluble dans un billet prem’s ? Clairement les prix seront plus élevés même si certains prix d’appel permettront de se sustenter sans se ruiner (le sandwich SNCF ne va pas non plus disparaître!). Rien ne vaut cette petite statistique pour nous prouver qu’on peut échapper sans problème au coca à 4€ : dans un TGV, trois quarts des voyageurs se nourrissent à bord, et seul un quart y achète de quoi manger. Vive le sandwich au pâté !

Le nouveau menu du wagon bar TGV SNCF ?

Le nouveau menu de la SNCF sur les TGV

Le nouveau menu de la SNCF sur les TGV

Billets de train pas cher : une nouvelle philosophie du bonheur ?

Vue de montpellier après 3h de train

Un TGV de rêve

Quelle belle invention que ce train qui traverse la France en 3h. Un vrai progrès technologique qui change la vie pour le meilleur, plus concrètement que les nano technologies, moins salement que les OGM. Et une réussite française Monsieur, issue d’une entreprise étatique en outre, qui vient sanctionner une belle idée qui perd en vigueur en ces temps de crise : oui, certaines entreprises de bien commun peuvent trouver une issue heureuse.

En voyage pour un week end

A nous les week end qui dépaysent, les allers-retours (pluriel vérifié) dans la journée, le petit-déjeuner au soleil après un départ aux aurores sous des cieux moins accueillant, les clins d’oeil complices au controleur tellement le voyage s’annonce réjouissant. Vous l’avez compris, c’est une vraie ode au TGV que leguichet chante ici. Et même s’il n’y a pas besoin de traverser la France pour se sentir loin de son quotidien, quel plaisir de pouvoir le faire.

Et la SNCF créa l’aller-retour Paris-Marseille à 320€

Malheureusement ca n’aura pas duré. Nous sommes presque trop jeunes pour en attester, mais le prix du TGV n’a cessé d’augmenter, pour devenir un luxe. La belle philosophie du voyage à laissé sa place à une belle philosophie de la rentabilité (pas de parti pris, jamais !). Au delà du prix, ce sont les variations de prix d’un jour à l’autre qui viennent gâter ce beau fruit, rajoutant de la frustration à la douleur de payer plus.

Notre objectif chez leguichet.fr est modeste mais simple : réduire les voyages que nous proposons à ceux que l’on prévoit les yeux fermés, en ayant l’agréable sensation de profiter du TGV sans se faire rouler. Si tous les billets étaient à 50€, en permanence, leguichet.fr n’aurait pas besoin d’exister. En attendant, nous sélectionnons avec amour tous les billets inutilisés à moins de 50€ pour que vous puissiez acheter les yeux fermés. Et nous continuerons à phosphorer sur ce thème qui nous est cher, alors à tous les philosophes du rail français : discutons !