Le SNCF train est avant tout un train

Train SNCF happy

Leguichet.fr s’est lancé dans une grande opération de référencement pour  se faire connaître de tous : plus on sera de fous, plus on aura de billets à proposer, et plus leguichet.fr pourra vous être utile. Nous reprenons donc beaucoup des mots clés que vous tappez pour nous trouver, et leurs apportons cette touche leguichet, douce et confortable, dont nous enrobons déja chacun des billets qui passe entre nos mains ! Amis poètes ou « New visitor », bienvenue !

SNCF et train : la réponse est dans la question

Société nationale des chemins de fer français : c’est vrai, le mot « train » n’apparaît nulle part dans cet acronyme, mais on a vite fait de faire le lien. Entre SNCF et train, on se répète. Quand on recherche SNCF train, veut-on limiter les résultats aux seuls trains SNCF, de peur de voir remonter des billets d’Eurostar ? Ou espère-t-on tomber directement le site de la SNCF dédié au train, pour éviter celui qui serait dédié à la conception de meubles de jardin, activité dans laquelle la SNCF ne s’est pas encore illustrée ? C’est non, c’est sûr, SNCF + train, c’est par habitude, c’est tout : pour trouver un billet de train, difficile de faire mieux.

Le SNCF train est plus qu’une habitude

Serait-ce également l’image rassurante de confortable d’une entreprise de service public qu’on cherche en tapant SNCF train ? Un pied de nez symbolique à la chasse au superflu et à l’inutile, un mot de trop (c’est prouvé, relisez le premier paragraphe !) pour signifier qu’on a le temps, et qu’on aime l’idée de prendre le temps de voyager, depuis le moment ou l’on réserve, jusqu’au moment ou l’on arrivera à destination. A nuancer cependant, taper « SNCF » prend 0,34 secondes, et « train » à peine 0,23 secondes (c’est à cause des majuscules)

Comme d’habitude : la fin programmée du SNCF train, à quand le leguichet train ?

Symbole de cette douceur qui s’oublie, comme repoussée par nos fortes exigences d’efficacité, SNCF train devrait disparaître à mesure que nos chemins de fer s’ouvrent aux trains de toutes marques, comme nous en parlions plus tôt. Pour payer ses billets moins cher, c’est vrai. Mais acheter ses billets d’occasion, c’est aussi un moyen de payer moins cher : pour que le train reste happy, roulez leguichet.

SNCF billet : à quoi servirait le « train » ?

billet train SNCF

Leguichet.fr s’est lancé dans une grande opération de référencement pour se faire connaître de tous : plus on sera de fous, plus on aura de billets à proposer, et plus leguichet.fr pourra vous être utile. Nous reprenons donc tous les mots clés de google que vous tapez pour nous trouver, et les enrobons de cette touche leguichet, douce et confortable, dont nous enrobons déja chacun des billets qui passe entre nos mains ! Amis poètes ou « New visitor », bienvenue !

SCNF billet : c’est la Gaulle

Quel monument de chauvinisme que ce SNCF billet qui vient remplacer purement et simplement ce bon vieux « billet de train » ! Témoin de la belle histoire d’un fleuron national, qui a su remplacer le service qu’il rendait à la manière d’un Frigidaire ou d’un Kleenex. Peut être que le monopole a un peu aidé. Nous en rêvons aussi un peu : à quand le « billet leguichet » pour remplacer le « billet train pas cher » ?

SNCF billet est il un mot clé en péril ?

Avec l’ouverture prévue du réseau ferré français à d’autres entreprises pour des trajets domestiques en 2016, c’est cette association immédiate entre train et SNCF qui risque d’être ébranlée. Les amis internautes, voyageurs de tous temps, continueront-ils à taper billet SNCF, de peur de passer à coté de billets Thello, Lyria ou Deutsche Bahn ? Vie et mort d’un mot clé. Pour info « billet Thalys » ne fait pas encore partie de ces mots magiques dont nous parlerons dans les semaines à venir, car il est minus.

Du rôle des marques dans notre société

Car c’est bien là que Google souhaite nous amener dans notre réflexion : utiliser le nom d’une marque pour désigner le produit ou le service qu’elle propose serait-il excessif ? Je ne le sais pas moi même. Qui le sait ? Qui le saurait ?

Cette série d’article s’inscrit dans une démarche de référencement poétique encore très expérimentale. Merci pour votre compréhension.

SEO poétique autour de billet train

Qu'est ce que c'est que ce billet train

Leguichet.fr se lance dans une grande opération de référencement pour faire se faire connaître de tous : plus on sera de fous, plus on aura de billets à proposer, et plus leguichet.fr pourra vous être utile. On reprendra donc les terribles « mots clés » de google en leur apportant cette touche leguichet.fr, douce et confortable, dont nous enrobons déjà chacun des billets qui passe entre nos mains ! Amis poètes ou « New visitor », bienvenue !


A l’origine il y eu billet train

C’est mot clé fondateur qui doit nous permettre de rendre leguichet.fr visible à tous les voyageurs à la recherche d’un billet de train pas cher. Plus utilisé encore que « billet de train », qui serait pourtant plus convenable : vient-il témoigner de l’obsolescence de ces mots que google ne regarde même pas ? Seul l’avenir nous le dira. En tous cas la probabilité que vous cherchiez à acheter un billet de train si vous tapez billet train est forte, donc bienvenue à vous.

Billet train pour les gouverner tous

Billet train est donc la source de tous ces mots que vous tapez en espérant nous trouver : prix billet train, billet tgv, troc billet, billet train tgv, billet train troc, tgv billet idtgv… La encore, peu de conjonctions de subordination, rien que des mots bien pesés, lourds : lourds de sens !? Mais des mots qui veulent bien souvent dire « je cherche un billet de train pas cher », et qui nous donnent envie de crier : viens sur leguichet.fr !

Billet train, billet train, mon bon billet train

Car c’est bien de cela qu’il s’agit, trouver un bon billet. A n’importe quel prix ? Bonne question. Chez leguichet.fr, on a voulu vous permettre de tout faire depuis votre siège, pour que vous ne perdiez rien du confort d’un achat en ligne, instananné et sécurisé. Mais nous reconnaissons aux petites annonces une complémentarité certaine avec notre fameux billet train, et un charme certain (aussi) quand la transaction est aussi une rencontre. Goutez aux deux, c’est important.


Cette série d’article s’inscrit dans une démarche de référencement poétique encore très expérimentale, d’où les quelques libertés prises vis à vis du bon sens. 

Revendre un billet de train

Revendre billet de train : logique ?

C’est décidé, aujourd’hui on reprend tout depuis le début. Nous sommes des passionnés de voyages, et avons revendu nous-mêmes des dizaines de billets en tant que particuliers avant de créer leguichet.fr, qui nous semble la solution ultime pour revendre son billet de train. Mais pour beaucoup, revendre un billet de train est une idée farfelue, et lancer un site professionnel dédié à la question l’est plus encore. Alors?

Pourquoi revendre son billet de train

La toute première chose à savoir est qu’il existe des billets de train qui ne sont ni échangeables, ni remboursables. Alors que pour la plupart des billets de train SNCF, il suffit de se rendre à un guichet (ou de téléphoner au 3635 !) pour annuler un billet et être remboursé, ce n’est pas le cas pour les billets Prem’s ou les billets No-Flex, par exemple. Dans ce cas, tout changement de programme implique la perte pure et simple du prix du billet. C’est rageant.

Les petites annonces pour revendre son billet de train

La seule solution possible ? Trouver par ses propres moyens un voyageur qui souhaite utiliser le billet que l’on ne peut plus utiliser, et le lui vendre. La bonne nouvelle : ces billets non échangeables et non remboursables sont généralement des billets à très bon prix, qui intéressent naturellement de nombreux voyageurs. Restait à mettre tout ce petit monde en relation. Depuis 2005 se sont donc créés plusieurs sites de petites annonces dédiés aux billets de trains. En un mot : c’est comme leboncoin, mais seuls des billets de trains s’y vendent. C’est très pratique. Il s’agit de petites annonces, donc les règles de prudence habituelles s’appliquent : il faut bien s’assurer que son interlocuteur est sérieux, de préférence en le rencontrant lors de la transaction. On ne vous apprend rien, d’autres en parle mieux !

Le « petit plus » leguichet.fr

Sur leguichet.fr, c’est différent : nous recevons tous les billets que les gens souhaitent vendre, et nous les envoyons nous même à ceux qui souhaitent les acheter. Cela nous permet surtout de vérifier la validité des billets, et de garantir la sécurité de la transaction. Mais c’est aussi plus simple : les vendeurs n’ont qu’à nous envoyer leur billet et ils sont payés (même si finalement personne n’achète leur billet !) ; les acheteurs achètent comme sur n’importe quel site de e-commerce, et sont livrés en 24h. Notre objectif est de remplacer le guichet de la gare pour ces billets dont la SNCF ne veut plus, pour que changer un billet Prem’s soit aussi simple que changer un billet normal. Le truc ? Nous prenons 5€ de commission par billet que nous rachetons, et nous ne pouvons accepter que certains billets desservant une quinzaine de grosses villes : venez vite découvrir cette nouvelle façon d’échanger un billet non-remboursable !

Hausse de la TVA et des prix des billets de train

Calcul de la TVA sur les bilelt de train

La TVA est passée de 7% à 10% en ce début d’année 2014, et l’intégralité de cette augmentation sera répercutée sur le prix des billets de train payés par les voyageurs. Mais comment faire pour éviter ce nouvel « impôt » ?

La hausse du prix des billets de train

SNCF n’aura donc pas été épargné : la hausse de la TVA concernera aussi les billets de train. Ainsi, après être passé de 5,5% à 7% fin 2011, les billets de train seront désormais taxés à 10%.

La polémique : fini le train, prenez vos voitures !

Des voix s’élèvent du coté de SNCF pour dénoncer ce qui est vécu comme un véritable « impôt » sur les titres de transport. Et Guillaume Pepy, le président de SNCF, de reprocher au gouvernement de favoriser la route au détriment du rail, ou de privilégier une activité comme le cinéma (qui verra effectivement le taux de TVA le concernant passer de 7 à 5,5%) au détriment de trains dont dépendent ces milliers de Français qui les utilisent quotidiennement.

Un impact moindre sur les billets les moins chers

Mais comment faire pour tirer son épingle du jeu ? Bon, nous n’allons pas vous donner d’astuce magique pour ne plus payer d’împot, mais attirons simplement votre attention sur le fait qu’une augmentation de 3% représentera 3€ sur un billet de 100€, et 60 centimes sur un billet à 20€. (calculé de tête !) D’ou une conclusion assez logique : achetez donc des billets moins chers ! Et pour ca… rien ne vaut leguichet.fr !

Bonne année !

Que 2014 soit une année train

L’année 2013 fut celle de tous les défis pour leguichet.fr, puisque le site a été lancé en début d’année. Depuis, des millions (environ) de billets nous ont été envoyés pour leur trouver un nouveau propriétaire, et notre concept a prouvé sa viabilité malgré le risque toujours présent de ne pas trouver d’acheteur.

Au terme de ces mois de découvertes, nous voulions remercier tous nos utilisateurs et nos clients pour leur confiance, et nous vous souhaitons par la même une belle et heureuse année 2014. Qu’elle soit pleine de réussite à tous points de vue, et qu’elle soit ponctuée de nombreux voyages à pied, en vélo, en voiture ou en train : pour les billets de train au moins, nous serons la pour vous aider !

Très bonne année 2014 à tous,

Thomas, Sylvain et Benjamin de Leguichet.fr

Arnaques, billets de train et garantie leguichet.fr

Leguichet.fr est la solution anti arnaques pour les billets de train

Comment rendre sûrs et simples l’achat et la revente de billets de train d’occasion : c’est l’idée derrière leguichet.fr. Notre blog nous sert aussi à ca : prendre le temps de vous expliquer en détails comment nous fonctionnons.

Arnaques et billets de train

La majorité des sites qui permettent d’acheter ou vendre des billets de train d’occasion sont des sites de petites annonces. Et bien souvent, le risque d’arnaque est lié au problème des petites annonces : terriblement simples, elles sont aussi efficaces qu’elles sont difficiles à sécuriser. Les sites eux mêmes n’y peuvent pas grand chose, seule l’extrême vigilance peut permettre d’éviter l’arnaque. Certains sites proposent de jouer le tiers de confiance ; ils sont payant, mais la sécurité est renforcée.

Comment déceler une arnaque ?

Ce billet est il une arnaque ? Ce serait trop simple s’il existait une formule infaillaible pour répondre à cette question qui turlupine toute personne qui déniche une perle sur un site de petites annonces. Comme pour toutes les petites annonces, acheter un billet de train d’occasion est nettement plus sûr si vous privilégiez l’échange en mains propres. Une grande majorité des cas d’arnaques est liée à la distance qui sépare l’acheteur et le vendeur : contraint de faire confiance à votre interlocuteur, vous envoyez votre paiement ou votre billet par la poste et n’entendez plus jamais parler de votre contact. Une autre arnaque classique et spécifique aux billets de train d’occasion : les e-billets falsifiés. En effet, les e-billets pouvant être imprimés, rien de plus simple pour un vendeur mal intentionné que de retoucher le billet pour y faire apparaître votre nom pour vous convaincre qu’il est valable (lors d’un échange en mains propres bien souvent, pour vous mettre en confiance !), alors même qu’il revendra ce billet à d’autres acheteurs.

Pas d’arnaque sur leguichet.fr : c’est 100% garanti !

C’est de ce genre de limites qui nous ont poussé à créer leguichet.fr : comment faire pour que l’achat et la vente de billets de train d’occasion soit aussi sure et confortable que l’achat de billets neufs ? De l’occasion, ne garder que le prix imbattable, sans les dangers et autres inconvénients. La réponse que nous apportons est simple : notre expertise, notre contrôle systématique des billets et notre engagement auprès de nos acheteurs comme de nos vendeurs nous permet de vous garantir à 100% que tous les billets que vous achetez chez nous sont valides. En tant qu’acheteur, en termes de confort et de sécurité, vous avez l’impression d’acheter un billet sur le site de la SNCF… seul le prix vous rappelle que vous achetez d’occasion !

E-billet SNCF – fonctionnement, échange, remboursement : comment ca marche ?

Comment reconnaître un e-billet

Une explication simple pour comprendre en quelques lignes ce qu’est le e-billet SNCF.

La différence entre billet cartonné et e-billet

Avec le billet électronique, ce n’est plus un billet que vous achetez, c’est un voyage. Dans le cas du billet cartonné, ce qui a de la valeur, c’est le billet qui vous permet de voyager. C’est bien le voyage que vous achetez in fine, mais ce pour quoi vous payez, c’est bien le billet. D’ailleurs si vous perdez ce billet, vous ne pouvez pas voyager. Avec le e-billet, c’est différent : vous vous « inscrivez » pour un voyage, et vous payez pour le voyage directement, sans passer par le support « billet ». Si vous perdez votre e-billet imprimé, vous pouvez le réimprimer, et serez toujours capable de voyager. Par contre, donnez ce billet à votre chère mère, elle ne pourra pas voyager à votre place.

Caractéristique du e-billet SNCF

Le e-billet est simplement l’inscription d’un voyageur à un voyage. Ainsi, que vous montriez au contrôleur un code barre 2D sur votre téléphone, que vous imprimiez le billet ou que vous commandiez directement depuis l’application, si vous optez pour le e-billet lors de l’achat, il s’agira bien d’un e-billet. SNCF cherche à mettre ce billet en avant, car il comporte bien des avantages, et vous le propose systématiquement dans les options d’achat. Une astuce pour savoir si vous achetez un billet électronique : votre date de naissance vous sera demandée. Certains billets cartonnés font apparaître un nom : il ne s’agit que du nom de facturation dans le cas ou vous auriez payé par carte bancaire. Sur les e-billets, le nom qui apparaît est bien le nom du voyageur : en effet le e-billet, par définition, est nominatif.

Les problèmes du e-billet de train

Le format e-billet n’est qu’un support (au même titre que le format cartonné classique), et peut concerner plusieurs types de billets (Loisirs, Prem’s, 12/25…). Quand un billet échangeable et remboursable est un e-billet, il n’y a aucun problème. C’est quand un billet spécial est un e-billet que cela peut poser problème : quand le billet est un Prem’s, par exemple, et qu’il est non-échangeable et non-remboursable. Ainsi, le fait que le e-billet soit nominatif est tout à fait indispensable, et ne pose pas problème en soi. Le vrai problème est que certains e-billets, nominatifs, ne sont pas cessibles : ils condamnent l’acheteur à être le voyageur. C’est un vaste sujet dont nous avons déjà débattu avec un voyageur averti.

Le billet du futur : nominatif et cessible !

En rendant tous les e-billets cessibles, SNCF rendrait à ses clients la liberté dont il les prive sans réelle raison. Tout le monde y trouverait son compte : fini le papier coté SNCF, fini le billet perdu ou volé du coté des voyageurs, mais aucune liberté sacrifiée pour autant. Présenter son téléphone ou sa carte Grand Voyageur en guise de billet est une vraie avancée, il s’agirait simplement que ce genre de progrès ne se fasse pas aux dépends des premiers concernés : les voyageurs. Espérons que c’est bien ce que SNCF a en tête pour les années à venir.

Le secret des prix du TGV

A qui profite le TGV

Pour tous ceux que le sujet intéresse, ou plus simplement pour tous ceux qui prennent le train à l’occasion, découvrez le documentaire de France 3, Pièces à conviction, diffusé hier et dédié au Très cher TGV.

A qui profite vraiment le TGV

C’est la question posée par ce documentaire, au vu des ratés et des excès qui caractérisent aussi notre fleuron industriel national. Le TGV a transporté plus de deux milliards de passagers depuis son lancement il y a 30 ans, mais à quel prix ? Les dizaines de milliards d’euros de dette engagés en partie par l’Etat français servent-ils essentiellement les Français, ou d’autres intérêts plus privés ? C’est l’un des axes creusés par le documentaire.

Des billets trop chers

Une thématique qui nous tient à coeur, et qui revient bien souvent : pourquoi le TGV est il si cher, et surtout comment est fixé le prix des billets ? Une interview d’Agnes Augier, Directrice Marketing SNCF Voyages, permet de creuser la question… même si tout n’en devient pas nécessairement plus clair. « Prix de marché », terme derrière se cachent les 30 tarifs différents pour un même trajet, pour lequel le kilometrage n’est pas prix en compte, alors que la distance est un critère pris en compte pour « fabriquer un prix légitime »… Accrochez-vous !

Un documentaire à ne pas manquer, donc, à découvrir en entier ici: http://www.france3.fr/emissions/pieces-a-conviction

Astuce : le nom inscrit sur mon billet en fait il un billet nominatif ?

Mon billet est il nominatif ?

Billets nominatifs ; Lao Tsu a dit…

La question de savoir si le billet de train que vous possédez (et que vous voudriez par exemple revendre) est nominatif ou non est une vaste question. Les nombreux types de billets (cartonnés classiques, e-billet, IDTGV, Thalys, simples contremarques cartonnées…) font qu’il est souvent difficile de s’y retrouver. Avant de demander son avis à votre ami fan de locomotives à vapeur ou de solliciter le service commercial de la SNCF, une astuce consiste à vérifier simplement que vous n’avez pas entre les mains un authentique Prem’s cartonné classique, 100% non-nominatif et 100% cessible.

Nom de facturation et nom du voyageur

En effet, contrairement à ce qu’il serait légitime de penser, un billet sur lequel apparaît un nom n’est pas nécessairement nominatif ! En particulier sur les billets Prem’s cartonnés classiques, en fonction du moyen de paiement que vous avez utilisé, votre nom apparaîtra en haut à droite (voir l’image ci dessous), mais il ne s’agit que du nom de facturation.

Savoir qu’un billet est non nominatif

Nous étudierons dans un prochain post les manières infaillibles pour s’assurer qu’un billet, quel qu’il soit, est bien non-nominatif. En ce qui concerne les billets cartonnés, pour vous assurer qu’il est bien non-nominatif (et donc cessible), vous n’avez qu’à vérifier les 3 premiers points mis en évidence sur la photo ci dessous. Et si par bonheur votre billet vérifie le 4e point, vous aurez la chance de pouvoir le vendre sur leguichet.fr, pour le vendre à coup sûr et sans effort. Veinards !

Découvrez si votre billet est cessible

Mon billet est il vendable