Prix billet train : achetez au meilleur prix !

pour un billet pas cher

Leguichet.fr s’est lancé dans une grande entreprise de référencement pour se faire connaître de tous : plus on sera de fous, plus on aura de billets à proposer, et plus leguichet.fr pourra vous être utile. Nous étudions donc beaucoup des mots clés que vous tapez pour nous trouver, et leurs apportons cette touche leguichet, douce et confortable, dont nous enrobons déjà chacun des billets qui passe entre nos mains ! Amis poètes ou « New visitor », bienvenue !

Prix billet train, la solution pour acheter pas cher

Voyageur exigeant bienvenue ! Le prix billet train ressemble fortement à la dernière étape avant les affres du comparateur de prix, terrible bénédiction du chercheur de bonnes affaires. Vous qui cherchez un billet pas cher, vous êtes sur le blog de leguichet.fr : c’est déjà pas mal ! En règle générale, voila les options qui s’offrent à vous :

  • réserver trois mois à l’avance votre billet SNCF
  • avoir un proche parent cheminot (très efficace)
  • racheter un billet de train d’occasion à un particulier sur un site de petites annonces
  • acheter sur leguichet.fr : le prix de l’occasion avec le confort d’un site professionnel

Qui dit prix billet train dit billet train gratuit ?

Notre amour du changement de point de vue nous pousse parfois à nous poser des questions un peu loufoques : et si chercher un billet de train gratuit pouvait me permettre d’acheter un billet de train pas cher ? Loufoque dans son rapport au réel peut-être (plusieurs interprétation possible), mais pas complètement absurde, si l’on considère qu’1€ est un si petit prix qu’on pourrait le considérer comme gratuit. Car leguichet.fr, oui, propose régulièrement des billets de train à 1€, pour voyager partout en France : comme quoi toutes les questions sont bonnes à poser. Allez, presque toutes !

Hausse de la TVA et des prix des billets de train

Calcul de la TVA sur les bilelt de train

La TVA est passée de 7% à 10% en ce début d’année 2014, et l’intégralité de cette augmentation sera répercutée sur le prix des billets de train payés par les voyageurs. Mais comment faire pour éviter ce nouvel « impôt » ?

La hausse du prix des billets de train

SNCF n’aura donc pas été épargné : la hausse de la TVA concernera aussi les billets de train. Ainsi, après être passé de 5,5% à 7% fin 2011, les billets de train seront désormais taxés à 10%.

La polémique : fini le train, prenez vos voitures !

Des voix s’élèvent du coté de SNCF pour dénoncer ce qui est vécu comme un véritable « impôt » sur les titres de transport. Et Guillaume Pepy, le président de SNCF, de reprocher au gouvernement de favoriser la route au détriment du rail, ou de privilégier une activité comme le cinéma (qui verra effectivement le taux de TVA le concernant passer de 7 à 5,5%) au détriment de trains dont dépendent ces milliers de Français qui les utilisent quotidiennement.

Un impact moindre sur les billets les moins chers

Mais comment faire pour tirer son épingle du jeu ? Bon, nous n’allons pas vous donner d’astuce magique pour ne plus payer d’împot, mais attirons simplement votre attention sur le fait qu’une augmentation de 3% représentera 3€ sur un billet de 100€, et 60 centimes sur un billet à 20€. (calculé de tête !) D’ou une conclusion assez logique : achetez donc des billets moins chers ! Et pour ca… rien ne vaut leguichet.fr !

Mais qui décide du prix des billets de train SNCF ?

Les tarifs SNCF évoluent en permanence
Le 17 Octobre aura été une occasion pour tout le monde de donner son avis sur la politique tarifaire de la SNCF en ce qui concerne les billets train, et plus précisément du TGV. Et ca donne des voyageurs éxcédésexaspérés, qui ne comprennent pas des tarifs SNCF, tarifs trop chers, disparates, opaques, et en plus, qui ne sont pas prêts de baisser. Mais qui a donc bien pu choisir des prix qui mécontent tant de monde ?

La main invisible des acheteurs de billets de train

La réponse est bien connue et tient en un mot : le yield management. C’est donc les voyageurs eux mêmes, en achetant des billets massivement ou pas, en avance ou pas, qui fixent les prix des futurs billets, pour maximiser les ventes de billets à l’échelle du train dans son ensemble. Chacun cherchant son propre billet pas cher, l’intérêt commun est mécaniquement maximisé  paraît-il : objectif doublement atteint pour la SNCF, qui est presque un service public, ne l’oublions pas ! (c’est une entreprise qui propose des services commerciaux mais est aussi amenée à effectuer du service public dans le cadre de contrats de délégation ; merci @ami_ac pour la précision) Malheureusement, la réponse à notre question apparaît simplement : la SNCF n’est plus officiellement responsable de ces variations de prix, c’est du côté l’offre et de la demande qu’il faut aller voir.

Des billets pas chers, un peu, des billets chers, beaucoup

En théorie, cela pourrait parfaitement fonctionner. Dans la pratique, ça donne une infime proportion de billets à très bas prix, une grosse majorité de billets à prix moyens, et quelques billets très chers, le tout étalé sur une vingtaine de tarifs différents. Du point de vue de la SNCF, ce système de tarification est plus rentable. La variable d’ajustement qui n’est malheureusement pas prise en compte, c’est la satisfaction des utilisateurs, ou dans notre cas, sa frustration.

Du plaisir de taper sur la SNCF

Reste que se plaindre de la SNCF est un sport national, quasiment officiel : pour ceux qui n’ont pas pris le temps de cliquer sur les liens la-haut, ce sont bien Le Point, Le Parisien, Le Figaro, L’Express, et L’Echo Touristique (!), parmi beaucoup d’autres, qui y vont de leur petit mot à la suite d’une étude plus officielle de l’association de consommateurs CCLV. Et les avis sont rarement positifs, même quand la SNCF a de vraies bonnes idées, comme le lancement de OUIGO en février dernier, qui n’a pas non plus convaincu, « car on ne peut même pas prendre une grosse valise ». N’oublions pas que le TGV, c’est bien. Surtout quand on a un bon plan pour acheter ses billets au meilleur prix, bien sûr !